QUI SOMMES NOUS

Claude BOSSY, chasseur, passionné de chasse au chien d’arrêt, dressage chasse

Chasseur depuis 1996, je suis arrivé un peu par hasard à la chasse au chien d’arrêt. En effet, en 1997, suite au décès d’une connaissance, j’ai hérité de son chien, ISAK, un magnifique braque pointerisé mâle. J’ai donc adhéré au Club des chasseurs aux chiens d’arrêt, broussailleurs et retrievers du canton de Fribourg pour comprendre et apprendre ce nouveau mode de chasse. J’ai alors fait mes premiers pas de bécassier dans le canton de Fribourg avec ISAK. Je me suis très vite passionné pour cette chasse exigeante et pour le travail du chien en particulier. Après avoir dû me séparer d’ISAK pour cause de maladie, je me suis occupé de former le chiot de ma sœur, GIBS du Clos de la Capitainerie, un Setter Gordon mâle, débordant de passion, avec lequel je chasse toujours. Parallèlement, en 2015, j’ai décidé d’acquérir un deuxième chien d’arrêt. Je suis tombé un peu par hasard sur la race du braque du Bourbonnais, que je ne connaissais pas du tout et pour laquelle le coup de foudre a été fulgurant. J’ai donc eu la chance de pouvoir acquérir Lemon des Cimes d’Or de l’élevage de Monsieur Gérard ANDREY, qui était alors le seul élevage de cette race en Suisse. Au mois d’octobre 2016, sur impulsion de ce dernier, nous avons créé le Club suisse du Braque du Bourbonnais, pour lequel j’officie comme secrétaire. Mon épouse Géraldine et ma sœur Mélanie font également partie du Club, Mélanie étant responsable de la commission formation. En 2017, nous avons engagé les démarches pour créer notre propre élevage, le but premier étant d’assurer une continuité pour mes chiens de chasse. L’affixe du « Bois de la Bruyère » est donc né cette année-là et nous envisageons une première portée au début de l’année 2018. « Bourbonnais un jour, Bourbonnais pour toujours ».

Géraldine BOSSY, épouse de Claude, éducation de base, sociabilisation des chiots, expositions.

En tant qu’épouse de chasseur, je pourrais dire que j’ai dû « faire avec » et j’ai appris petit à petit à connaître ce milieu de passionnés, parfois, ou souvent, à l’extrême :-). J’ai alors aussi commencé à m’intéresser aux chiens, sans toutefois pouvoir y consacrer beaucoup de temps, organisation de la vie de famille oblige. Et un jour, un petit chiot de deux mois, Lemon, est arrivé. Quel coup de foudre, quel déclic. J’ai alors vraiment commencé à m’impliquer dans l’éducation de base et la sociabilsation de Lemon en adhérant à une amicale cynologique de la région, dont Mélanie fait également partie, en tant que monitrice avec brevet MCJC (brevet de moniteur de classe de jeux pour chiots SCS) et MEC (brevet de moniteur d’éducation canine FRC). Depuis, j’accompagne régulièrement Claude lors de ses journées de chasse ce qui me permet d’être en contact et d’apprécier le travail de Lemon. Vous avez déjà vu un chien à l’arrêt d’une bécasse ? Frissons garantis. Pour le futur, je pense m’occuper de former un de nos futurs chiots pour la recherche de truffes et pour l’agility.

Mélanie DELLEY, sœur de Claude, éducatrice canine diplômée, cours d’éducation

Faisant partie d’une grande famille de chasseur, je suis depuis toujours  baignée dans le monde de la chasse. Enfant, on attendait patiemment le retour des chasseurs… Quand ils ouvraient leur coffre, je me réjouissais plus de câliner les chiens que de découvrir le gibier tiré ! Je m’occupais du chien du grand-père, de celui du voisin paysan et de ceux qui se perdaient… jusqu’au jour où, à l’aube de mes 12 ans, le fameux voisin m’offrit mon premier chien, Siska, une femelle Bouvier Bernois. Quand Siska nous a quitté, j’ai décidé d’acquérir un labrador, Louna. Elle n’était pas du tout destinée à la chasse…. mais un jour Claude l’a prise pour aller chasser le canard « comme ça, pour essayer » et la magie opéra ! quel talent ! Cette chienne était faite pour ça ! Le chien de rapport qu’on a 1 fois dans sa vie ! C’est aussi avec et grâce à Louna que j’ai commencé à me passionner pour le comportement canin. J’ai donc suivi la formation d’éducatrice canine  de la FRC (fédération romande de cynologie) et obtenu mon diplôme MEC (moniteur d’éducation canine) en septembre 2010. J’ai ensuite craqué sur Gibs, un Setter Gordon, merveilleux chien de famille et chasseur passionné ! Je me suis alors intéressée au chien d’arrêt ainsi qu’à leur magnifique travail. Lorsque Lemon est arrivée chez mon frère, j’ai moi aussi flashé sur cette race très polyvalente. Cette pour cela que j’ai décidé d’intégrer  le Club suisse du Braque du Bourbonnais en tant que responsable de la commission formation. J’espère avoir la chance d’acquérir un chiot de Lemon l’année prochaine.